Famille

La dépression chez une femme enceinte

dépression chez une femme enceinte

Avant toute chose, la dépression est une maladie qui touche le mental d’un être humain et vous pouvez le constater par plusieurs facteurs, comme les troubles d’humeurs. La majorité de ces problèmes sont causés par le changement d’un environnement ou d’un aspect physique, comme la grossesse. Bien qu’elle soit la chose la plus merveilleuse pour une femme, elle peut tout de même devenir un centre de dépression chez certaines femmes.

Alors, que faut-il savoir de la dépression en période de grossesse ? Quels sont les différents cas de dépression chez une femme enceinte ? Comment faire traiter ces dépressions ? Les réponses se trouvent dans la suite de cet article.

Déprimer en grossesse : que faut-il savoir ?

Généralement, durant la période de grossesse chez la femme, elle peut présenter différents symptômes, parfois ils sont plus fréquents et difficiles, à l’exemple de la fatigue, l’appétit, les changements d’humeur ou les insomnies.

Il existe aussi d’autres symptômes qui peuvent causer la dépression, mais qui doivent être surveillés, voici lesquels :

  • ne plus avoir envie de faire quoi que ce soit comme activité ;
  • être constamment triste et anxieuse ;
  • se sentir dévalorisée et coupable de tout et de n’importe quoi ;
  • avoir parfois des envies de suicide ;
  • ne plus avoir la capacité de prendre de décisions.

Certaines femmes enceintes qui présentent ce type de dépressions, sont exposées à se vexer très facilement et, elles peuvent se comporter méchamment. Si une femme enceinte néglige des rendez-vous chez son gynécologue, ne s’alimente pas très bien, consomme de l’alcool ou autres substances qui sont nuisibles pour la santé, cela peut être très dangereux pour la future maman, ainsi que pour son bébé, car ce denier ne peut naître avec un poids en dessous de la norme, ou d’arriver au monde avant la fin de la grossesse et prématurément.

Le traitement contre la dépression en grossesse

La première des choses à faire, si vous présentez l’une ou plusieurs symptômes qu’on vient de citer, il est impérativement urgent de le dire à vote médecin ou de consulter un psychologue. Par contre, si vous ne le voulez pas, vous pouvez partager vos peines et vos douleurs avec votre conjoint.

Il existe trois cas de dépression chez la femme enceinte, qui vont de dépressions modérée, sévère jusqu’à post-partum. Il est important de traiter ces dépressions dans de meilleures conditions, pour cela, suiviez ces quelques conseils sélectionnés pour vous.

Premier cas : présenter une dépression faible

Ce type de dépression peut facilement être traité et faire face aux symptômes. Vous pouvez faire du yoga, qui est un moyen très bénéfique pour votre santé mentale et pour votre corps. Mais, avant de faire des exercices, il est important de vous nourrir convenablement. Vous pouvez même faire une psychothérapie qui va vous aider à faire passer cette dépression.

Deuxième cas : présenter une dépression amère

Aussi, appelée dépression sévère, celle-ci va être traité par des médicaments que seul votre médecin pourra vous prescrire. Par contre, vous devez savoir que les antidépresseurs peuvent avoir des conséquences très fâcheuses pour votre santé et la santé de votre bébé. Par contre, si la dépression n’est pas traitée rapidement, elle peut devenir dangereuse. Une dépression durant la grossesse fait accroître les symptômes après que vous aurez accouché : à titre d’exemple, suite à votre accouchement, vous ne ressentez ni le besoin ni la volonté de nourrir votre enfant au sein et vous allez le négliger complétement.

Notez bien qu’il est très important de parler de votre dépression avec votre médecin pour qu’il puisse vous donner un traitement adéquat.

Troisième cas : présenter une grave dépression

Cette dernière dépression touche plusieurs femmes et hommes, que ce soit avant la naissance du bébé ou après. Donc, il est primordial de prendre les mesures nécessaires, dès le départ, pour pouvoir diminuer les effets indésirable pour la maman et les membres de la famille.

Si dans un cas, vous présentez de l’anxiété ou vous êtes trop émotives, vous n’avez rien à craindre, car c’est une période qui va durer seulement les premières semaines après votre accouchement. Il est important de bien vous reposer et vous entourer de personnes positives qui vont vous soutenir et vous apporter leur aide.

Par contre, si les symptômes de dépression sont persistants et continuels, il est primordial d’agir. Vous devez savoir que ces dépressions touchent les femmes ainsi que les hommes ; il faut consulter un psychologue très rapidement, pour qu’il puisse venir à bout de ces symptômes.

En conclusion, une femme durant sa période de grossesse peut faire face à plusieurs problèmes émotionnels. Donc, il est important d’agir au début, avant que les choses ne s’aggravent et deviennent plus difficiles à traiter.